Aujourd'hui c'était cuisine des fonds de placard. Je n'ai eu ni le temps ni l'envie d'aller faire les courses, j'allais ma débrouiller avec ce que j'avais à la maison. Un paquet de polenta instantanée, un fond de paquet de protéines de soja texturées et les quelques légumes que j'ai toujours à disposition (carotte, céleri et oignon), plus une belle tranche de potimarron qui n'attendait plus que d'être épépinée, coupée et passée à la casserole! J'ai donc revisité le hachis parmentier en faisant une polenta de courge à la place de la traditionnelle purée de pommes de terre et une sauce genre "ragoût" végétal. Ça tombait bien, mon mari voulait des protéines (il fait beaucoup de sport), protéines il a eu, mais sans polenta pour lui, juste purée de courge. Les portions individuelles sont vraiment sympa et présentent bien. Tiens, une autre petite idée pour les fêtes ;-) 

Ceux qui ont des enfants le savent bien, ce n'est pas toujours facile de trouver des recettes de légumes qui leur plaisent. Au fur et à mesure des années et des mille tentatives, je suis devenue une experte en tricherie culinaire pour tromper les plus difficiles. Même si désormais eux aussi sont experts pour détecter le moindre truc vert (ils savent bien qu'il y a des légumes frais tous les jours pour le repas), leur éducation alimentaire commence à porter ses fruits puisqu'ils goûtent et aiment de plus en plus de choses.



Vous voulez parler de ratage culinaire? Vous pensez peut-être que ça n'arrive jamais aux blogueurs culinaires, et bien si! Ce matin c'était ratage total!! Je voulais faire des spaghetti de courge butternut. Tout avait bien commencé, mes spaghetti étaient superbes. Je voulais les faire cuire au dernier moment, j'en ai donc profité pour faire autre chose. Ma cuisine ressemblait à un champ de bataille, j'avais préparé des gâteaux pour le goûter, un petit fromage végétal pour le soir ainsi qu'une soupe. Du coup, j'ai oublié la sauce des spaghetti qui a brûlé, et mes spaghetti qu'entre temps j'avais mis dans l'eau sont devenus une vraie purée. Je devais les retirer al dente, elles étaient carrément trop cuites! J'étais vraiment fâchée puisque mon plat n'avait au final pas du tout la tête qu'il aurait dû avoir. Je sais bien que quand on fait trop de choses à la fois, quelque chose rate (c'est mathématique, ça m'arrive à chaque fois). Heureusement, tout le reste était parfait. Le repas prévu pour le soir est devenu le déjeuner, avec des petits gâteaux aux amandes pour le dessert. Au pire, on aurait commandé des pizzas ;-)

Ce week-end, mon fils fête son anniversaire. Il attendait SA journée avec impatience, d'autant plus que mes parents sont venus nous voir pour l'occasion.  Même s'ils ne peuvent pas rester bien longtemps malgré un voyage interminable, le départ sera moins triste cette fois puisque nous nous reverrons d'ici peu. 

Connaissez-vous les pommes de terre violettes? C'est vrai qu'on n'en trouve pas forcément facilement, mais si un jour vous en apercevez sur les étals de votre marchand, n'hésitez pas! Elles se cuisinent de la même manière que les pommes de terre traditionnelles. Elles sont juste plus difficiles à éplucher de par leur forme cabossée (N'oubliez pas de mettre des gants pour les éplucher si vous ne voulez pas vous retrouver avec les doigts tout violets!). 
Elles donneront de la couleur et apporteront une belle touche d'originalité à vos plats, en transformant comme dans ma recette du jour un simple velouté de pomme de terre en un plat de restaurant étoilé! 

Les journées passent très vite en ce moment. J'essaye tant bien que mal de tout concilier, même si ce n'est pas toujours simple. L'écriture de mon prochain livre avance bien, doucement, mais sûrement! Les recettes sont pratiquement toutes écrites et j'espère terminer d'ici la fin du mois. Décembre sera pour moi bien riche en évènements puisque je serai au Veggie World de Marseille le 3 décembre, avant de venir en Alsace, à Mulhouse à la librairie Bisey, puis à Strasbourg à la librairie Kleber pour présenter mon livre "Ma cuisine vegan pour tous les jours". Je me réjouis énormément, même si je vous avoue que je suis un peu anxieuse!! J'espère que j'aurais l'occasion de rencontrer certains d'entre vous lors de l'une ou l'autre de ces occasions. Profitez-en pour venir découvrir l'Alsace et ses magnifiques marchés de Noël :-) Je vous communiquerai bien sûr les dates exactes dans les prochains jours. 

Bien décidée à faire avaler des légumes aux enfants, je me suis lancée dans la préparation d'un velouté. Pari risqué car mon fils n'aime ni la courge (le pauvre j'en prépare souvent) et encore moins les soupes. À ma grande surprise il a adoré et m'a même demandé de lui en garder pour une autre fois! Je n'ai pas été très honnête, je lui ai dit qu'il s'agissait d'un velouté de pommes de terre (il adore ça) en omettant de parler de la courge. J'ai menti, mais c'est pour son bien! Pour l'aubergine pareil, impossible de la lui faire avaler, mais il l'adore en terrine. Tout ça pour dire que parfois, il suffit de trouver la manière de cuisiner tel ou tel légume pour que les enfants en mangent avec plaisir!
La Fée Stéphanie | Mentions légales | Design + Graphisme : Catherine Surr